Parole de collaborateur

Antoine HISETTE

  • Développeur, en alternance

« Chez S-INTER, l’informatique est vraiment au cœur de l’entreprise. De ce fait, nous avons une réelle proximité avec les techniciens, la coordination et la direction, et une réelle perception des enjeux de l’entreprise. »

Antoine HISETTE

  • Développeur informatique, en alternance

« Chez S-INTER, l’informatique est vraiment au cœur de l’entreprise. De ce fait, nous avons une réelle proximité avec les techniciens, la coordination et la direction, et une réelle perception des enjeux de l’entreprise. »

S-Inter réalise de la maintenance d’équipements médicaux complexes et variés pour le compte de 40 grands constructeurs médicaux. Mais, pour cela, nous devons :

  • Optimiser les déplacements d’un réseau de plus de 45 techniciens à travers la France et la Belgique
  • Assurer le même niveau de qualité que les équipes des constructeurs
  • Reproduire les mêmes processus
  • Gérer les équipements

Eh bien, la colonne vertébrale de la société, c’est son informatique ! Seul un système d’information très performant permet aux équipes de S-Inter d’affronter de tels défis.
Notre département informatique est composé de 3 personnes, dirigé par Alain Gobeyn.

Plongez au cœur de cette équipe, avec l’interview d’Antoine, développeur informatique en alternance.

Quel est ton métier chez S-Inter ?


Je suis développeur, en contrat de professionnalisation depuis 2 ans. Je développe, entre autres, l’application principale de l’entreprise (OPTITIME), qui permet de gérer les interventions des techniciens sur le terrain.
En effet, les techniciens peuvent planifier leurs interventions et les confirmer, suivre leur planning et envoyer leurs rapports finaux, selon la procédure de chaque client constructeur.

Il est également l’outil indispensable du Service de Coordination Support (SCS). Le SCS a accès à l’ensemble des informations, et veille ainsi à coller aux processus de chacun de nos 40 clients partenaires.
L’entreprise étant certifiée ISO 9001 et 13485, ces aspects ont des impacts importants sur mon travail.

Tout comme mes collègues, j’interviens également auprès des collaborateurs en support réseau ou informatique.

Quelle est ta formation ?


Je suis en 4ème année au CESI* à Lille. Après un Bac+2 en développement web, j’ai souhaité m’orienter vers la chefferie de projet, même si la formation comporte également une partie opérationnelle de développement, que j’aime toujours faire.

*Campus d’enseignement supérieur et de formation professionnelle

Pourquoi avoir rejoint S-Inter pour réaliser ton alternance ?


L’école m’a envoyé la fiche de poste de S-Inter. J’ai été séduit par le côté « entreprise de taille moyenne » (70 personnes).
C’est une entreprise familiale, où les missions d’informatique sont très variées. Je peux à la fois gérer des projets, écrire du code, supporter des utilisateurs et être proche des preneurs de décision.

J’ai directement postulé. Et j’ai eu raison : j’interviens à tous les niveaux des projets, on m’implique dans les processus décisionnels et j’ai pas mal de responsabilités.

Comment se passe une semaine type ?


En général, le lundi, nous regardons nos priorités et, en fonction, nous répartissons les tâches de la semaine.
Nous traitons les demandes urgentes du support en priorité, et je vois avec mon responsable mes objectifs en matière d’avancement des projets.

Je fais régulièrement des points techniques avec mon responsable sur la façon d’aborder des parties de programmes, ou sur des questions compliquées chez les utilisateurs. Je participe également aux réunions avec les services et la direction sur des projets spécifiques dont j’ai la responsabilité.

Puis je développe pour améliorer sans cesse l’application interne et ainsi permettre au SCS et aux techniciens d’être efficaces et d’anticiper les interventions. J’entends leurs besoins, j’observe l’utilisation de l’outil, pour ensuite le faire gagner en efficacité et en rapidité.

Je dépanne aussi les collègues qui auraient un problème sur leur ordinateur ou un technicien qui auraient des difficultés avec l’application. Cela me permet de me déconnecter du développement pour rencontrer les collaborateurs de l’entreprise.

Comment décrirais-tu S-Inter ?


S-Inter, c’est une structure familiale, où tout le monde se connaît. Il y a une réelle proximité entre les salariés, nous avons connaissance du métier et des enjeux de chacun. Nous pouvons compter les uns sur les autres. Je me sens écouté, on n’hésite pas à m’impliquer dans un projet et à me donner des responsabilités.

« On n’hésite pas à m’impliquer dans un projet et à me donner des responsabilités. »